L’Être humain est un mammifère. Il vit au rythme d’une horloge biologique, appelée aussi : cycle circadien. Ce cycle circadien organise le cycle d’éveil et de sommeil. En réalité, tout le monde va rencontrer des périodes d’éveil et de sommeil et ces périodes vont se produire plusieurs fois par jour à différents moments de la journée, que l’on conduise un véhicule ou pas. Nous sommes tous différents avec une hygiène de vie différente, une dette de sommeil différente... Nous passons tous par des périodes de nuits agitées ou peu reposantes. Tout le monde peut avoir des moments de somnolence plusieurs fois par jour et à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit. Oui nous sommes tous potentiellement dangereux sur la route !

Pour rappel, le phénomène qui est décrit dans cet ouvrage est un phénomène naturel puisqu’il a une origine physiologique.

La personne qui conduit un véhicule en situation de fatigue, va vite « oublier » qu’elle est derrière un volant. Elle va enclencher un genre de « pilote automatique », ensuite, la personne commence à s’endormir doucement et sans s’en rendre compte. On entre alors dans la phase de somnolence. Ce cas de figure va varier d’une personne à l’autre. Il est évident que les personnes qui auront mal dormi la veille ou qui auront consommé des boissons à base de caféine ou encore celles qui ronflent, auront le problème plus rapidement que les autres.

D’après les recherches, certaines personnes ne mettent pas plus de quelques minutes après avoir pris la route pour être en état de somnolence.

 Dans ce reportage :

 

Ouvrez les yeux pour ne pas devoir les fermer à tout jamais !