Ça peut durer d’une fraction de seconde à plusieurs secondes et plusieurs fois par jour ! Durant ces absences, la personne ne voit plus rien. Elle tombe alors dans un « trou noir ». L’expression « trou noir » est celle qui revient le plus souvent auprès des chauffeurs routiers habitués à rouler des heures entières. En France, un journaliste avait fait un test avec « une maison du sommeil » située à Paris. Il avait fait un trajet entre Paris et Nice au volant de sa voiture soit une distance de 930 kilomètres et avait « somnolé » durant 11 minutes sur l’ensemble du trajet. Le test révélera qu’il avait parcouru un total de 24 kilomètres à une vitesse de 130 km/h … sans être réellement éveillé derrière le volant du véhicule !

Combien de temps ? Cela varie d’une personne à l’autre… Une chose est certaine, c’est que ces absences peuvent durer plusieurs secondes. Un camion qui roule à 90 km/h fait également 25 mètres par secondes. Une absence de 4 secondes représente alors une distance parcourue de 100 mètres sans que la personne ne puisse réagir à quoi que ce soit.

Notre travail n’a certainement pas le but de vouloir vous faire peur. Notre but est de dénoncer un phénomène qui tue des gens. Hier, c’était lui, aujourd’hui ce sera peut-être moi et demain, peut-être vous !

Nous allons réaliser prochainement un double test sur 1.000 kilomètres. Le premier test se déroulera de jour en Belgique. Le deuxième se déroulera de nuit et toujours sur 1.000 kilomètres. Ces tests nous permettront d’observer et de comparer les périodes d’absences et leurs durées, en conditions réelles, de jour et de nuit. Les résultats seront communiqués sur notre site internet, après l’édition de ce livre.

 

Dans ce reportage :

 

 

Ouvrez les yeux pour ne pas devoir les fermer à tout jamais !