Différents petits signes peuvent apparaître mais généralement, ils sont sous-estimés par le commun des mortels. Parmi ces signes, il y a : la fatigue en journée, des troubles de la concentration, écouter quelqu’un et ne pas se rappeler de ce qu’il vient de dire, oublier un rendez-vous ou oublier de faire quelque chose. Les trous de mémoires sont généralement un bon indicateur. Les troubles de l’humeur et l’irritabilité de l’individu. Il y a aussi l’endormissement spontané dans des situations monotones ou peu stimulantes. Si vous êtes soumis aux apnées du sommeil, nombre de personnes en font mais ne le savent pas, ou si vous vous levez le matin avec la bouche sèche, si vous salivez sur l’oreiller ou si vous devez vous relever la nuit pour aller uriner. Le ronflement est aussi un bon indicateur. Il y a la sensation d’impatiences dans les jambes en soirée, il s’agit du syndrome des jambes sans repos. Dans 80% des cas, ce syndrome est associé à des mouvements périodiques des membres durant le sommeil. Ceux-ci se traduisent par une flexion de la jambe ou du pied. Tout ceci fragmente le sommeil et altère sa qualité et donc le caractère reposant de celui-ci. Tous ces signes prédisent qu’il y a de fortes probabilités pour que vous soyez plus somnolent qu’un autre. Si vous vous reconnaissez en lisant ces quelques lignes au sujet des signes avant-coureurs, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. Nous vous donnerons quelques indications sur la marche à suivre, à la fin de ce document.

Dans ce reportage :

 

 

Ouvrez les yeux pour ne pas devoir les fermer à tout jamais !