Parmi ces faux amis sur la route, il y a la consommation de caféine. Les études démontrent que plus nous allons consommer de la caféine, et moins nous aurons des bons scores en matière de somnolence. Beaucoup de chauffeurs routiers prennent leur thermos de café à côté d’eux et comme les journées sont longues, ils prennent généralement leur thermos pompe d’un grand volume, histoire d’en avoir assez pour la journée de travail. Or la caféine que l’on absorbe va rester dans le sang et celle-ci aura pour conséquence d’agiter la personne durant sa nuit de sommeil. Comme nous l’avons déjà précisé, nous ne sommes pas équipés d’un interrupteur ON/OFF. Il en va de même avec les aliments que nous ingurgitons toute la journée, leurs effets ne sont pas simplement instantanés …

Il y a aussi les packs de boissons énergisantes qu’on achète par 6 et qui donnent l’impression d’avoir des ailes, pour ne pas citer la marque. On remarque également que la consommation de ce type de boissons énergisantes va avoir un énorme impact sur l’organisme, au niveau cardiaque, au niveau respiratoire, au niveau de l’hydratation, ou encore, au niveau de la dépendance et du sommeil. Généralement, les personnes qui « carburent » à ce genre de boissons vont être « sur-boostées » pour de courts instants … alors qu’à long terme, ce type de boissons épuise leur organisme. La conséquence de ce comportement sera l’apparition de problèmes de somnolence.

Rouler la fenêtre ouverte, mettre l’air conditionné, boire des boissons énergisantes, prendre du café, se mouiller la figure à l’eau froide, chanter, monter le son de la radio … autant de « faux amis » des conducteurs. Ce sont des idées préconçues, véhiculées par les anciens chauffeurs routiers qui imaginaient des « stratégies » pour tenir le coup et respecter les délais de livraison ! Quelques-uns d’entre eux ne sont plus là pour nous raconter leurs histoires !

La consommation de tabac fait aussi partie des faux amis des routiers.

 Dans ce reportage :

 

Ouvrez les yeux pour ne pas devoir les fermer à tout jamais !