Il y a un tabou dans la société actuelle sur le sujet, principalement par crainte de perdre son emploi. Cette crainte est non fondée puisqu’il s’agit d’un phénomène naturel. Beaucoup de chauffeurs professionnels se confient à leur médecin et c’est ce qu’il faut faire. Mais parfois, certains chauffeurs sont tellement méfiants et ont peur de perdre leur emploi qu’ils n’en parlent pas au médecin. Ils banalisent leurs problèmes de somnolence.

Dans un premier temps, pour faire tomber ces tabous, il faut informer et communiquer sur base d’informations scientifiques. Si possible, mettre en place des campagnes de sensibilisation au niveau des médias afin de susciter une prise de conscience globale au sein de la société.

Et puis, il faut valoriser le fait de faire la sieste durant la journée. Dans notre société, la sieste est généralement mal vue et c’est une grave erreur ! Au niveau du transport routier, on demande généralement au chauffeur de mettre son appareil tachygraphe sur la position « repos » lorsqu’il est en train d’effectuer le chargement ou déchargement de son camion …

mais ce n’est pas une période de repos ! Avec le bruit et les chocs du transbordement, il lui est impossible de faire une sieste !

 

 

Ouvrez les yeux pour ne pas devoir les fermer à tout jamais !