Nous pensons que ce site internet est une belle vitrine qui démontre assez bien quel est l'ampleur du problème en matière de somnolence et d'absence de vigilance qui en découle. Malgré cette ampleur du phénomène, cette spécialité médicale n'est pas, selon nous (SECOP-ITSRE asbl) , assez soutenue par les autorités politiques , d'où un appel pour que l'on puisse développer dans ces prochains mois, une véritable politique en matière de sécurité publique puisque ce phénomène est responsable d'un mort sur cinq sur les routes secondaires et d'un mort sur trois sur les autoroutes du Pays (Chiffres de l'AWSR)

L'accessibilité aux soins de santé reste un problème dans le domaine des maladies du sommeil. Il faut compter plusieurs mois avant de pouvoir passer un test du sommeil dans un laboratoire spécialisé. Cette nouvelle discipline médicale, qui a vu le jour dans les années 1970 mais qui n'a fait que grossir sur un point de vue des demandes,, est une spécialité fortement demandée de nos jours.. Parfois, les procédures sont assez complexes et longues d'où l'importance de mettre l'accent sur sur une simplification de ces procédures et ceci de façon à ce que les personnes qui ont besoin de leur permis de conduire pour travailler puissent faire un dépistage le plus rapidement possible. Outre ceci, il serait souhaitable que l'on puisse mettre des moyens financiers un peu plus importants dans cette nouvelle discipline médicale et ceci, toujours dans le but d'éviter à un travailleur (chauffeur, machiniste, aviateur,...) de devoir être mis en incapacité de travail durant de long mois. Ceci a des conséquences sur la sécurité sociale d'une manière incontestable. Nous passerons l'épisode sur la situation sociale d'un travailleur à qui on lui priverait d'une partie de son salaire... 

 

 

Ouvrez les yeux pour ne pas devoir les fermer à tout jamais !